Le Lombricompostage


Pour le lancement de la quinzaine Tous au Compost 2020, AnimaBord remplace son atelier prévu sur le marché ce jour par cette page d’information :

De plus en plus de d’habitants de la métropole cherchent une solution au compostage de leurs bio-déchets. En effet ces déchets représentent 30% de nos poubelles et sont composés à 90% d’eau. Il s’agit de trouver une solution locale.

À Toulouse, la collecte municipale des déchets « valorise » les 470kg/an/habitant dans l’incinérateur du Mirail. C’est une dépense énergétique coûteuse qui aboutit au rejet de gaz carboniques dans l’atmosphère alors que le compostage est une solution qui permet le stockage local de ce carbone dans le sol.

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour détourner vos bio-déchets de l’incinération :

  • compostage individuel
    • lombricompost : à mettre en place en appartement ou sous-sol.
    • en composteur domestique fourni par Toulouse Métropole : à installer au jardin
  • compostage en pied d’immeuble

étude et installation accompagnée par Humus et Associés

formation gratuite guide composteur pour les référents

  • compostage dans votre quartier

plusieurs sites de compostage de quartier sont ouverts.

inscription préalable auprès des référents sur liste limitée.

formation gratuite guide composteur pour les référents

 

Le compost est le résultat de la dégradation de nos bio-déchets par tout un éventail de microorganismes qui vont des bactéries aux vers de terre, en passant par des champignons, des insectes,  des mollusques et autres crustacés.
La bonne recette pour éviter toute nuisance (mauvaises odeurs, rats, moucherons…) est de mélanger nos bio-déchets à des matières carbonées (feuilles mortes, branchages, copeaux de bois, carton…).

Les apports doivent respecter quelques règles simples en proscrivant tout ce qui est d’origine animale ou minérale. Il faut s’en occuper régulièrement en procédant à des brassages qui permettent une bonne aération du mélange et surtout en surveillant un bon taux d’humidité.

 

Quels types de déchets peut-on composter ?

épluchures de légumes, pelures de fruits, restes de repas sans sauce, marc de café, sachets de thés en papier, fleurs fanées…

ce sont des déchets frais qui sont composés généralement à 90% d’eau et d’azote

ils se dégradent rapidement et pour éviter les nuisances générées (odeurs, fermentation, moucherons) il est important de les mélanger à de la matière carbonée sèche : brindilles, feuilles sèches, broyat de branches, papier craft, boites d’œufs grises, cartons bruts sans couleur, sopalin sans matière grasse.
Il faudra pour cela se constituer une réserve.

Quels types de déchets ne peuvent pas être compostés ?

le pain, les matières grasses, les restes de plats en sauce, les restes d’origine animale (produits laitiers, viandes, œufs, excréments), tous les plastiques dits bio dégradables, terre, cailloux, litières pour animaux.

Quels autres déchets ne sont pas utiles au compost ?

les coquilles d’œufs, les coquillages, les noyaux de fruits

ils sont fait de matière minérale ou trop denses pour se dégrader dans le compost.
Ils peuvent servir broyés en paillage au sol.

 

le lombricompostage est une solution :

Une seule variété de vers de terre est utilisée, le ver de fumier également connu sous le nom de « ver rouge », « ver de compost » (Eisenia foetida). Ils ne tolèrent pas de trop grands écarts de températures, choisissez une exposition extérieure abritée ou en intérieur dans une pièce fraiche.

Il faut en outre éviter de leur donner des aliments vermifuges comme les pelures d’oignon et d’ail, de pomme de terre, les agrumes, peau d’avocat.

L’apport de brun est réduit à quelques cartons et papiers broyés afin de gérer le taux d’humidité.

On récolte un jus de compost (appelé « thé de vers » ou « lombrithé ») très concentré, à utiliser dilué dans 10 volumes d’eau dans ses cultures.

La récolte consiste à faire sortir les vers du compost en confectionnant des tas sous une lumière vive. Les vers se réfugient à la base du tas et on ramasse alors la partie supérieure.

http://3.bp.blogspot.com/--bqKFdNZN8c/VbxROALHDbI/AAAAAAAABrI/JUXakIBaH2I/s1600/p2.jpg

Comment fabriquer son Lombricomposteur à peu de frais :

Tuto fabrication avec des bacs récupérés chez son poissonnier ->

 

 

pour aller plus loin :

Le fonctionnement du lombricomposteur

Le guide du (lombri)compostage

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.